Navigation Menu+

Skyfall

Posted on Jan 18, 2013 by in Épisodes | 2 comments

James Bond part à la recherche d’un terroriste qui menace de tuer sa chef, proche de la retraite. Une foi trouvé le terroriste s’avère être un ancien employé de celle-ci. James Bond parvient à le tuer, trop tard, elle est blessée et meurt. Tant pis elle est remplacée par un mec plus jeune et qui a l’air compétent.

Dans ce nouvel épisode Victor, Pierre et David vous spoilent sans remords le tout dernier James Bond.

Vous pouvez vous abonner sur : notre flux RSSiTunesYoutube et soundcloud.

  • EndyFourbe

    Skyfall. Je me souviens que je savais pas trop quoi penser de ce film en en sortant ; il m’avait laisse un arriere-gout de frustration que j’arrivais pas vraiment a comprendre, en meme temps j’avais aime certains aspects. En tout cas c’est un film interessant a discuter.

    Il y a un certain nombre de points ou je suis pas d’accord avec vous. Je trouve pas que c’est un “vrai James Bond”, dans le sens un James Bond qui se rapproche des plus anciens. Il y a deux raisons pour cela. Le premier est l’absence du cote “glam” que vous avez relevee (les mechants multimilliardaires tares qui expliquent leur plans diaboliques une coupe de champagne a la main a cote de leur piscine pleine de requins sur leur ile privee, pour caricaturer). Le second est que c’est contrairement a tous les James Bond precedent, ici les heros sont essentiellement sur la defensive. Dans tous les episodes precendents James Bond traque les mechants a travers le monde, affronte ses hommes de main, et le film se termine invariablement dans un affrontement personnel au coeur du repaire/forteresse/ile privee/avion/base flottante/sous-marin/… du mechant, au terme duquel il est tue de facon creative et ses plans sont contrecarres a grand renfort d’explosions. Et chaque fois le MI6 apparait comme une entite indestructible, intemporelle et immuable qui se contente via M et Q de fournir Bond en missions, informations et gadgets. Il y a bien quelques fois ou M est vaguement capturee mais on s’en fait jamais trop pour elle.

    La ca commence comme ca, mais tres vite Silva est capture et tout se renverse. Le MI6 se fait hacker, M est attaquee, James Bond est sur les dents, et tout se termine a Skyfall, demeure ancestrale des Bond, pour une ultime bataille defensive. Je critique pas, ca donne quelque chose d’interessant cinematographiquement, mais je ne peux pas ne pas remarquer qu’a partir de la capture de Silva, la trame scenaristique est completement inversee par rapport a un James Bond classique, et cela a des consequences enormes sur le ton et l’atmosphere des scenes.

    Cela donne aussi a la confrontation finale plus de poids. Les mechants de James Bond font toujours des plans megalomaniaques improbables pour conquerir le monde ou equivalent; ils cherchent un pouvoir personnel et comme tout bon evil overlord, leur empire et leurs plans s’ecroulent avec leur mort. La certes on aurait du mal a imaginer que Silva ne meurt pas, mais son but est beaucou plus simple (la vengeance) et il peut tres bien reussir meme en y laissant sa peau. D’une certaine facon il a deja partiellement reussi en destabilisant M et le MI6 a Londres.

    J’ai du voir ce film il y a 6 mois, et je ne me souviens quasiment plus des details du scenario ; tout ce qu’il me reste c’est des belles images comme vous l’avez souligne, et cette tension qui marque la derniere partie du film.

  • EndyFourbe

    En fait la remarque que fait l’un d’entre vous comme quoi Silva est une sorte d’anti-James Bond est extremement pertinente. Pour developper sur cette voie et sur mes remarques precedentes comme quoi la trame scenaristique est inversee, si on fait les substitutions suivantes :

    – James Bond : Silva
    – Le grand mechant : M
    – Le lieutenant du grand mechant : James Bond
    – L’organisation malefique du grand mechant : le MI6

    alors le scenario retombe presque complètement sur un schéma classique de film de James Bond : “James Bond” (Silva) s’oppose aux plans de “l’organisation” (le MI6, avec un relatif succès par rapport aux autres films d’ailleurs), il affronte a plusieurs reprises “le lieutenant” (Bond), se fait capturer par l’ennemi, s’échappe, sème le chaos dans son organisation, tente d’attaquer “le grand méchant” (M) mais elle s’échappe. Puis il les rejoint elle et son lieutenant dans leur base secrète (Skyfall), les affronte et tue “le grand méchant”. Les seules différences sont qui survit a la fin (James Bond – le vrai – survit et Silva meurt), et bien sur le fait que le MI6 étant une organisation au service d’un pays et non une conspiration résultant des délires d’un génie mégalomane, il survit a la mort de M.

    Donc il y a une vraie inversion. On ne peut pas dire que James Bond est un méchant, ni même vraiment un anti-héros, mais lui et M occupent la place scénaristique traditionnellement dévolue au méchant dans un film de James Bond classique.